© OTMS - cn

La visite à la ferme

Une expérience au coeur du terroir
  • Avec les enfants
  • Croquer notre terroir
  • En groupe

Aujourd’hui, avec mon petit groupe de touristes et de locaux forts sympathiques, nous avons testé pour vous la visite de deux fermes tenues par deux petits bouts de femmes qui assurent ! Je vous emmène à la découverte des Vergers d’Aulaines à Bonnétable – où Fabienne fait pousser de délicieux fruits – et de la Ferme de la Grande Mousse à Briosne-lès-sable – où Estelle fabrique d’excellents produits laitiers.

Aux Vergers d'AulainesAux Vergers d'AulainesLa récolte des poires aux Vergers d'Aulaines© CN -OTMS

La campagne se prête à toutes les divagations du rêve.

Jules Renard
Première étape

Les Vergers d'Aulaines

Arrivés au hangar de stockage et de préparation, nous sommes accueillis par Fabienne qui nous explique l’histoire de l’exploitation. C’est une jolie histoire de famille, et notamment de son grand-père passionné d’arbres, de fleurs et de plantes et qui avait une sacrée main verte ! Petite pause pendant la visite car une vache s’est échappée (et oui, pendant que Madame s’occupe des vergers, Monsieur lui fait de l’élevage, une affaire de famille on vous dit !). Après cette interlude « cowboy » où notre petit groupe a barré le passage pour que la belle retrouve son pré, Fabienne nous montre la salle de calibrage et nous explique comment les fruits sont triés et pesés. Puis nous découvrons l’entrepôt de stockage, avec les vieilles caisses en bois flanquées des initiales du grand-père, un vrai trésor de famille !

Ensuite direction les vergers où notre hôte nous présente les différentes variétés de fruitiers et nous fait même gouter quelques pommes ! Nous avons aussi droit à des explications sur le rôle précieux des auxiliaires du jardin, ou plutôt du verger. D’ailleurs Fabienne bichonne ces petites bêtes très utiles et elle a un allié de choc avec son papa (toujours la famille), passionné de tournage sur bois, qui lui a fabriqué différents abris à insectes et aussi un superbe nichoir à chouettes (très pratiques pour réguler les rongeurs qui adorent les fruits).

Le temps passe vite en bonne compagnie, il est grand temps de remercier Fabienne et d’aller à la rencontre de notre deuxième superwoman ! En route pour Briosne les Sables et la Ferme de la Grande Mousse !

Deuxième étape

La ferme de la Grande Mousse

Le lieu est chargé d’histoire et l’architecture en témoigne. En effet, en arrivant notre regard s’arrête sur la magnifique tour d’angle et le logis (XV ou XVIe siècle), vestiges d’une ancienne résidence seigneuriale.

C’est la dynamique Estelle qui nous accueille. Direction le laboratoire pour commencer notre visite mais avant nous devons nous équiper ! De jolies charlottes sur la tête et des chaussons aux pieds, l’hygiène et le look sont assurés ! Estelle et son employée nous expliquent les différents procédés de fabrication des faisselles, fromages et yaourts… on en a tous déjà l’eau à la bouche… Après toutes ces explications, nous enlevons nos tenues de cosmonautes – enfin de fromagers – direction la salle de traite.

Et là, nous devons bien avouer que nous sommes très impressionnés ! En effet, chez Estelle la traite est automatisée ! Le temps de régler une petite panne (et oui dans ce métier on est éleveur, crémier/fromager, cultivateur, commerçant, comptable, mécano et j’en passe…) et nous découvrons comment bien sagement les vaches, se rendent toutes seules à la traite et attendent patiemment que le robot récupère leur précieux lait. Et leur éleveuse de nous expliquer comment elle a procédé avec beaucoup de temps et d’amour pour que ces charmantes demoiselles domptent et adoptent le robot. Une sacrée aventure, contée avec passion !

Et pour finir

La dégustation

Il est déjà plus que l’heure de partir mais la charmante Estelle nous a concocté une petite surprise : dégustation de ses produits avec du jus de pommes et du cidre sarthois pour accompagner le tout ! Nous avons même la chance de goûter en avant-première une nouvelle recette de crème dessert ! Miam !

Après ce moment convivial, notre petit groupe repart les mains pleines de bonnes choses (nous n’avons pas pu nous empêcher de dévaliser la boutique !) et surtout de très bons souvenirs d’un après-midi agréable et chaleureux à la découverte du métier fascinant de deux passionnées !