affiche-nonna-Mamers-20191002

THÉÂTRE "LA NONNA"

Théâtre à Mamers
  • La Compagnie "Les Baladins de Marly" vous présente une comédie de Roberto Cossa

  • La Nonna – Comédie de Roberto Cossa (1977)

    Mangiare, mangiare… Pane… Vino… Formaggio… La Nonna a faim à longueur de journée et ses multiples facéties font mouche. Dans un quartier populaire de Buenos Aires, toute la famille, d’origine italienne, trime pour la nourrir. Adieu beaux rêves de richesse dans le Nouveau Monde !... Ils sont engloutis par l’appétit de cette insatiable centenaire.
    "Ah, si le Chico travaillait, on y arriverait !..." pense Carmelo, le frère aîné, pilier de la...
    La Nonna – Comédie de Roberto Cossa (1977)

    Mangiare, mangiare… Pane… Vino… Formaggio… La Nonna a faim à longueur de journée et ses multiples facéties font mouche. Dans un quartier populaire de Buenos Aires, toute la famille, d’origine italienne, trime pour la nourrir. Adieu beaux rêves de richesse dans le Nouveau Monde !... Ils sont engloutis par l’appétit de cette insatiable centenaire.
    "Ah, si le Chico travaillait, on y arriverait !..." pense Carmelo, le frère aîné, pilier de la famille. L’argent manque, Chico sent la menace. Alors, le roi du système D va imaginer mille combines pour échapper à l’horreur du travail.
    Pane… Vino… Formaggio… La Nonna épuise l’un après l’autre les membres de sa famille. Sous le réalisme grotesque des situations, la pièce prend une dimension dramatique. On pense à toutes les grandes villes où se brassent les cultures et où le quotidien n’est qu’une lutte pour la survie.
    Alors, quel sens donner à cette tragi-comédie ? Que peut bien symboliser la Nonna ? L’allégorie de la mère qui dévore ses enfants, comme le mythe de Saturne dévorant ses fils peint par Rubens ou Goya, ou la parabole d’une dictature militaire implacable et vorace qui affame son peuple ?

    ROBERTO COSSA

    Roberto Cossa est né en 1934 à Buenos Aires, où il a grandi dans un quartier résidentiel paisible. Il s'est produit pour la première fois au théâtre à l'âge de 17 ans et, en 1957, il a fondé avec ses amis le théâtre indépendant de San Isidoro. Il y monta sa première pièce, "Nuestro fín de semana" en 1964. Ce ne sera qu’en 1970 avec "El avión negro", qu’il osera des références politiques en commentant la tentative de retour en Argentine du populiste en exil Juan Perón.

    Roberto Cossa crée "La Nonna" en 1977, tragi-comédie qui détourne la censure.
    De 1976 à 1983, l’Argentine vit sous le joug de juntes militaires responsables, au nom d’un "Processus de réorganisation nationale" d’un bilan effroyable : 30000 opposants politiques disparus, 15000 fusillés, 1,5 million d’exilés pour une population de 32 millions d’habitants. Depuis 1977, les Mères de la place de Mai se rassemblent chaque semaine pour réclamer justice.

    La pièce de Cossa est restée l'une des plus emblématiques du théâtre argentin, mais ses œuvres théâtrales ne sont devenues vraiment populaires qu’après les élections démocratiques de 1983.

    Cossa a reçu le Prix national du théâtre argentin et le Prix du public et de la critique d'Espagne. Il a été nommé président de la Société générale des auteurs argentins en 2007.

    La troupe "Les Baladins de Marly" est invitée par le Rotary Club de Mamers
    Tarifs : 10€/adulte ; 8€/étudiant, scolaire
    Réservation à l'Office de Tourisme au 02 43 97 60 63
  • Clientèles acceptées
    • Individuels
Tarifs
Moyens de paiement
  • Chèques bancaires et postaux
  • Espèces
  • Tarifs
  • Individuel adulte
    10 €
  • Individuel enfant
    8 €