Voir les photos (6)
Dive  - Tironneau confluent orne saosnoise

EXPOSITION "LA DIVE, SOURCE DE VIE" - MAMERS

Exposition à Mamers

Gratuit
  • Le Club Images Mamers propose cet été, un « voyage photographique » consacré à la rivière Dive. En extérieur, 35 panneaux photographiques, à découvrir à pied, seront disposés sur les berges de la rivière.

  • Ce voyage photographique propose au promeneur de découvrir l’histoire et les paysages associés à cette petite rivière qui prend sa source sur la commune de Marollette, partie orientale de la forêt de Perseigne.
    Après avoir traversé Mamers, elle parcourt une vingtaine de kilomètres et reçoit en rive droite le ruisseau du Rutin, puis, celui de Commerveil, celui du Moire et enfin, celui de la Gravée. La Dive se jette dans l'Orne Saosnoise au niveau de l'ancienne abbaye cistercienne de...
    Ce voyage photographique propose au promeneur de découvrir l’histoire et les paysages associés à cette petite rivière qui prend sa source sur la commune de Marollette, partie orientale de la forêt de Perseigne.
    Après avoir traversé Mamers, elle parcourt une vingtaine de kilomètres et reçoit en rive droite le ruisseau du Rutin, puis, celui de Commerveil, celui du Moire et enfin, celui de la Gravée. La Dive se jette dans l'Orne Saosnoise au niveau de l'ancienne abbaye cistercienne de Tironneau située sur la commune de Saint Aignan proche de Marolles-les-Braults. Fondée au XIIe cette abbaye sera détruite à la révolution.
    La rivière dont le cours se limite à 25 kilomètres, dévoile des méandres qui regorgent de vie. La faune et la flore s’y épanouissent avec grâce, gourmandise et discrétion. Les paysages et le bruissement de l’eau apaisent l’esprit du promeneur qui soudain prend conscience de l’existence d’un véritable trésor. Pour qui sait écouter, on y entend le chant des sources ! Les biefs de moulins à eau, dont certains ont des allures de canaux, ponctuent le cours de la rivière et rappellent l’existence passée d’une activité de minoterie. Il n’y avait pas loin de 20 moulins à eau en activité sur la Dive dont celui de Barutel à Mamers et de la Saussaie à Moncé-en Saosnois, qui ont fait l’objet d’une belle restauration.
    A Mamers, au bas de la rue de Cinq ans, si l’on y prête attention, on peut parfois entendre autour du lavoir le souffle des battoirs frottant de cendres le linge et les rires des lavandières qui ponctuaient les lourdes journées des « grandes buées ». La planche aux moines, le Pissot, le quai de Barutel…autant de « lavoirs doux et murmurants » aujourd’hui disparus, mais dont le souvenir témoignent « de ces mains qui s’occupèrent de ce qui est au plus près de l’intimité ».
    Cette petite rivière paraît tellement paisible ! Et pourtant le 7 juin 1904 vers 14 heures, les pluies diluviennes d’un orage transforment le cours d’eau en un torrent de 125 mètres de large qui dévaste toute la basse ville de Mamers2. En certains endroits, l’eau atteint jusqu’à 4 mètres de hauteur. Les dégâts sont considérables, de nombreuses habitations situées sur les quais sont détruites. L’eau pénètre à l’intérieur de l’église Notre Dame, les routes sont impraticables et la crue provoque la noyade de 17 personnes. Quatre autres victimes seront découvertes dans le village voisin de Suré. La catastrophe provoquant un choc en retour, laissera une trace dans la mémoire collective.

    Texte du Club Images.
  • Tarifs
  • Gratuit
Horaires

Horaires

  • Du 15 juillet 2021 au 30 septembre 2021