Voir les photos (6)

ÉGLISE NOTRE DAME D'AULAINES - BONNÉTABLE

Site et monument historiques, Classé ou inscrit (CNMHS), Roman, XIXe siècle, Eglise à Bonnétable

  • Le joyau de l'ancien village d'Aulaines !

  • L’édifice est dédié à l'assomption de la Vierge. Cette église paroissiale est, sans doute, construite sur les les fondations d'un ancien prieuré bénédictin du VIIe qui disparait au IXe.

    L"église est d'origine romane avec une nef unique et une abside en cul de four.
    A la fin du XVe et au début du XVIe, l'édifice est agrandi d'un transept, lui donnant sa forme en croix. Une sacristie est ajoutée entre le transept nord et le chœur au milieu du XVIe
    Au XIXe, de nombreux travaux d'entretien et...
    L’édifice est dédié à l'assomption de la Vierge. Cette église paroissiale est, sans doute, construite sur les les fondations d'un ancien prieuré bénédictin du VIIe qui disparait au IXe.

    L"église est d'origine romane avec une nef unique et une abside en cul de four.
    A la fin du XVe et au début du XVIe, l'édifice est agrandi d'un transept, lui donnant sa forme en croix. Une sacristie est ajoutée entre le transept nord et le chœur au milieu du XVIe
    Au XIXe, de nombreux travaux d'entretien et de remaniement ont lieu. Le caquetoire est supprimé en 1867 car trop vétuste. A la fin du XIXe, des fenêtres et des oculi sont percés, des peintures murales sont réalisées. Les travaux et aménagements de style néo-roman sont financés par M. de La Rochefoucauld, propriétaire du château de Bonnétable.

    En 1902, le cimetière entourant l'église a été transféré. On peut encore voir des plaques funéraires datant de 1669 et 1724. Le mur extérieur de la nef (Xe ou XIe) est en moellon de pierre, c'est la partie la plus ancienne de l'édifice. Sur le transept, on note la présence de baie néo-romane. Les fenêtres gothiques du XVIe ont été transformées à la fin du XIX pour redonner à l'édifice son style roman. Au sud, on peut admirer deux anges sculptés. Au-dessus du portail, on note la présence de deux blasons.

    A l'intérieur, on retrouve une plaque funéraire en marbre noir, une poutre avec l'inscription 1604 provenant de la précédente charpente, des stalles en bois (XVIIe ou XVIIIe), une poutre de gloire en bois polychrome (XVIIe), des statues du XVII (Notre Dame d'Aulaines, St Sébastien) et une voûte lambrissée peinte M. Renouard (artiste du Mans).

    L'édifice est classé Monument Historique depuis 1984.